Les taliban adoptent un ton conciliant pour leur première conférence à Kaboul

Les taliban, qui ont pris le contrôle de l'Afghanistan, souhaitent entretenir des relations pacifiques avec les autres pays et respecteront les droits des femmes dans le cadre de la loi islamique, a déclaré mardi leur principal porte-parole. "Nous ne voulons aucun ennemi intérieur ou extérieur", a dit Zabihullah Mujahid lors de la première conférence de presse des taliban depuis leur entrée dimanche dans la capitale Kaboul. Faut-il croire la déclaration des taliban ? Sébastien Boussois, Docteur en Sciences politiques et Enseignant en Relations internationales, observe que "les taliban ont évolué avec le monde et (ils) savent bien exploiter la communication politique, un peu à l'image de Daesh, en utilisant les réseaux, en faisant les communiqués, en ayant des porte-paroles, y compris les individus qui peuvent s'adresser également en anglais." Pour M. Boussois, les taliban peuvent effectivement promouvoir leur message, "d'une part, d'avoir libéré le pays des Américains, d'avoir libéré le pays des élites corrompus." Cependant, selon M. Boussois, la question clé sera de savoir "si l'objectif sera de construire un état qui soit normalisé".

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles