Tal, "manipulée", dénonce les agissements de son ex-productrice : "Elle m'a retournée le cerveau"

Ce mardi 24 mars, dans un live Instagram, Tal s'est confiée sur le comportement de sa première productrice alors qu'elle n'avait que 19 ans et débutait dans le monde de la musique. Une femme que la chanteuse qualifie de "très grande manipulatrice".

Tal avait besoin de se livrer. Comme tous les Français, la chanteuse est actuellement confinée pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. C'est en Alsace qu'elle est partie se réfugier. Ce mardi 24 mars, dans un live Instagram, Tal s'est confiée sur une période délicate de sa vie comme l'ont repéré nos confrères de Télé Loisirs. Dans cette vidéo, la chanteuse a dénoncé le comportement de sa première productrice au début de sa carrière musicale alors qu'elle n'avait que 19 ans.

A l'époque, elle chantait en anglais dans un bar pour aider sa mère à payer les factures et ne se voyait pas le faire dans une autre langue. "Elle m'a retourné le cerveau et j'ai cédé. Je m'en rappelle comme si c'était hier : la première fois que je chante en français dans le studio, j'avais une boule dans la gorge. [...] Je me suis forcée". Elle qualifie sa productrice de "très grande manipulatrice", leur collaboration ne lui convient pas. "J'ai plusieurs fois voulu arrêter avec elle, mais je n'avais pas assez d'argent pour payer un avocat", confie la chanteuse aux internautes comme le raconte Télé Loisirs.

Si elle remporte un franc succès avec son premier tube, Tal se retrouve dans une impasse et ne savoure pas complètement son succès. "J'ai fait ce qu'on m'a dit de faire. Je ne me suis jamais écoutée. Oui, il y a eu le succès, les Zéniths, c'était un truc de ouf". Sur Instagram, la jeune femme revient également sur son quatrième album qu'elle qualifie de "désastre". "J'étais complètement perdue, je ne

Retrouvez cet article sur GALA

Ce contenu peut également vous intéresser :

Meghan Markle sur le qui-vive : pourquoi son fils Archie, bientôt 1 an, lui fait peur parfois
Woody Allen révèle un étonnant secret de famille
Olivier Véran tendu : comment il décompresse dans son bureau
Koh-Lanta : pourquoi l’émission de vendredi va faire grincer des dents
Sibeth N’Diaye s’excuse après ses propos « débiles » sur les enseignants : « L’erreur est humaine »