Taiwan a lancé une fusée hybride !

C'est depuis le comté de Pingtung, au sud de Taïwan que s'est élancée une étrange fusée le 10 juillet dernier. L'engin s'est allumé pendant 85 secondes pour atteindre 10 kilomètres d'altitude avant de déployer des parachutes et être récupérée par un navire avec à son bord, de précieuses données de vol.

Cette fusée est le second étage du projet de lanceur orbital HTTP-3A de l'ARRC, l'Advanced Rocket Research Center. Si le projet arrive à terme, il fera de Taïwan la 12e puissance spatiale de l'histoire, c'est-à-dire la 12e nation capable de placer une charge en orbite par ses propres moyens. Mais cet évènement est particulièrement intéressant par la nature de la fusée elle-même qui utilise la très rare technologie de propulsion au « lithergol ».

Une propulsion hybride

Toutes les fusées existantes utilisent la propulsion dite liquide ou solide, par exemple la combustion du kérosène liquide et de l'oxygène liquide, comme la fusée Soyouz, ou la combustion d'une pâte mélangeant à la fois carburant et comburant, comme les propulseurs latéraux d'Ariane 5. Mais il est possible de réaliser une propulsion hybride, utilisant à la fois un ergol liquide et solide, c'est la propulsion au lithergol.

On doit cette technologie à la France, testée pour la première fois en 1964 avec la fusée LEX, signifiant simplement Lithergol Expérimental. Depuis, le lithergol n'a jamais dépassé le stade de test pour ce qui est des lanceurs spatiaux. On le retrouve cependant sur des engins aérospatiaux, comme des avions-fusées et notamment sur le SpaceShipTwo de Virgin Galactic qui devrait bientôt emporter ses premiers touristes admirer la vue à la frontière de l'espace.

Pour réaliser la combustion, l'ergol liquide s'écoule à travers le bloc d'ergol solide, ce qui permet notamment de réguler la combustion contrairement à la propulsion solide...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles