"Je t'ai dans la peau..." : les tatouages des rois d'Angleterre

·1 min de lecture

A la fin du 19e siècle, les Anglais vont chambouler pratiques et idées reçues et faire du tatouage le "must have" absolu de la gentry britannique. Les pionniers en la matière ? Le roi Edouard VII et son fils Le Duc D'York , futur roi d'Angleterre sous le nom de George V. Au cours d'un long périple autour du monde, il se fait tatouer à Yokohama par le plus réputé des tatoueurs japonais . Tout l'équipage suit… et l'aristocratie anglaise aussi !

Alors, en se faisant faire 4 tatouages, notamment un grand tigre sur l'épaule gauche, Amélia Windsor, cousine des princes William et Harry, 26e sur la liste de succession au trône d'Angleterre a certes bravé le protocole royal, mais tout bien considéré, elle n'a finalement fait que renouer avec une tradition ancestrale, que peut-être certains Anglais eux-mêmes ont oubliée.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles