Tahiti à contre-courant

·1 min de lecture
Au-delà des océans, la Polynésie française est un monde à l’écart des mondes. On ne choisit pas son île, dit-on ici, c’est l’île qui vous choisit.
Au-delà des océans, la Polynésie française est un monde à l’écart des mondes. On ne choisit pas son île, dit-on ici, c’est l’île qui vous choisit.

Le bleu au bord des yeux, on hésite un moment. Sommes-nous dans les bras de Morphée ou dans une carte postale vivante ? Au-delà des océans, la Polynésie française est un monde à l'écart des mondes. On ne choisit pas son île, dit-on ici, c'est l'île qui vous choisit. Comprendre : les esprits et les forces de la nature se font accueillants ou non.

Réparties en cinq archipels, les 188 îles ont chacune une âme, une culture et des reliefs différents. À Tahiti (passage obligé en provenance de la métropole) et à Rangiroa (îles Tuamotu), voici quatre expériences qui donnent le goût de cet ailleurs idyllique lointain.

Tahiti

La pirogue a longtemps contribué au rituel de passage à l?âge adulte. © DR

Voile au vent
Narii, 33 ans et des muscles saillants, a fabriqué avec son père une pirogue à voile à double balancier, inspirée des modèles traditionnels ancestraux. Seule la fibre de verre a remplacé le bois. En route, Narii raconte le peuple polynésien, grand navigateur, qui se dirigeait autrefois dans les mers à l'aide des étoiles, sans la moindre carte, boussole ou sextant ? à la grande admiration de l'explorateur James Cook. Le vent se lève et gonfle la toile. Narii ne fait aucun effort en ramant, seul moyen de diriger l'embarcation. La pirogue a longtemps contribué au rituel de passage à l'âge adulte. L'adolescent devait pêcher son premier requin à bord. Requin ? Parlons-en. « Non, sinon les mauvaises choses finissent par arriver », avance Narii. « Quand un requin du [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles