Tahar Rahim dans «Napoleon» : «Travailler avec Ridley Scott est l'école la plus extraordinaire»

© ABACA

On imagine déjà l’incroyable casting de «Napoleon» sur le tapis rouge du prochain Festival de Cannes. Le tournage du nouveau film de Ridley Scott, prévu pour 2023, est terminé. Joaquin Phoenix, Vanessa Kirby, Ludivine Sagnier et Tahar Rahim peuvent dorénavant se concentrer sur leurs nouveaux projets. Depuis Marrakech, l’acteur de 41 ans s’est épanché sur ce projet faramineux dans lequel il prend les traits de Paul Barras, un général de la Révolution et de l’Empire.

«J'ai adoré travailler avec Ridley Scott. C'était super. Il a tellement de grands films que travailler avec lui, c'est l'école la plus extraordinaire que j'ai faite. Combien de fois j'ai réécouté les bandes-sons de ses films ?», lâche d’abord Tahar Rahim. «Me retrouver face à un monstre, une légende vivante du cinéma mondial. Je me dis "wow, il m’a fait confiance". Puis après, on fait le travail quoi !»

Un «spectacle vivant»

Membre du jury du Festival international du film de Marrakech, le Français évoque ensuite «l’incroyable précision» du cinéaste britannique : «Il peint tout son storyboard lui-même. Il a son écran, ses références, il installe tout. Et là, tu as la surprise la plus folle de ta vie : c’est deux prises.» Ni plus, ni moins. Les acteurs ont deux essais pour boucler la scène. «Le premier jour je ne m’y attendais pas… J’ai demandé si je pouvais en avoir une troisième. Il a accepté. Imagine le temps qu’il gagne», raconte l’époux de Leïla Bekhti.

À lire aussi Tahar Rahim à Marrakech : «Je sui...


Lire la suite sur ParisMatch