Tahar Ben Jelloun – Bruno Barbey m'a appris le Maroc

Par Tahar Ben Jelloun
·1 min de lecture
Le photographe français Bruno Barbey est mort le 9 novembre.
Le photographe français Bruno Barbey est mort le 9 novembre.

Mon ami Bruno Barbey est parti sur la pointe des pieds, avec sa discrétion naturelle. Nous avions collaboré ensemble à des ouvrages sur le Maroc, notamment un très beau livre sur Fès, édité par l'Imprimerie nationale. Il connaissait le Maroc profond, celui des montagnes, des villages lointains abandonnés de tous, le Maroc des traditions ancestrales. Il m'apprenait le Maroc, mon pays. Chaque fois que nous avons voyagé ensemble pour un projet sur ce pays, je découvrais avec et grâce à lui un Maroc que je ne connaissais pas. Ainsi, je me souviens de notre voyage en 1998 dans les provinces du Sud et des nuits passées dans le désert, non loin de Mhamid.

Son regard avait quelque chose de doux et de poétique. Il mettait longtemps avant de capter l'image qu'il recherchait.

Voyages au bout du monde

Je me souviens aussi d'un séjour dans le village berbère de Mzouda, dans les environs d'Imintanout. Il était heureux de découvrir le mode de vie de ces gens humbles et vrais. Il ne se précipitait jamais sur les choses. Il y avait chez lui une lenteur, une belle lenteur qui le menait vers l'essentiel. Nous sommes revenus plusieurs fois dans cette région et à chaque fois, il me demandait de transmettre aux villageois ses remerciements. Il les respectait et prenait des précautions pour ne pas les gêner.

J'ai travaillé aussi avec lui sur une série de photos, un de ses premiers reportages, sur l'Italie. Cela a donné un livre sobre et beau, Les Italiens.

Il était connu pour ses pho [...] Lire la suite