Taha Bouhafs condamné pour avoir insulté en ligne une policière

·1 min de lecture
Taha Bouhafs a détourné l'acronyme ADS (adjoint de sécurité) pour qualifié la syndicaliste policière d' « ADS : Arabe de service ». Un tweet supprimé quelques minutes plus tard car jugé « provocant ».
Taha Bouhafs a détourné l'acronyme ADS (adjoint de sécurité) pour qualifié la syndicaliste policière d' « ADS : Arabe de service ». Un tweet supprimé quelques minutes plus tard car jugé « provocant ».

Le journaliste Taha Bouhafs a été déclaré coupable du délit d?injure publique en raison de l?origine, par parole ou écrit, ce mardi 28 septembre. Il est ainsi condamné à payer 1 500 euros d?amende par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir qualifié la syndicaliste policière Linda Kebbab d'« Arabe de service » sur Twitter l?an dernier.

Mais que s?est-il passé ?

En juin 2020, au lendemain d?une manifestation contre les violences policières organisée par des proches d?Adama Traoré ? jeune homme noir mort en 2016 après son interpellation par des gendarmes ?, Linda Kebbab, déléguée nationale du syndicat de police Unité SGP-FO, est invitée sur France Info.

Elle affirme alors que, tout en comprenant la colère et la souffrance de la famille d?Adama Traoré, son décès n?avait « absolument rien à voir » avec celui de George Floyd aux États-Unis, mort étouffé après son interpellation.

Sur son compte Twitter, à l?époque suivi par près de 80 000 personnes, Taha Bouhafs commente ces déclarations, en détournant l?acronyme ADS (adjoint de sécurité) et en qualifiant la syndicaliste policière d'« ADS : Arabe de service ». Un tweet supprimé quelques minutes plus tard, car « provocant », avait-il expliqué en juin dernier, à l?audience.

Dans sa décision, le tribunal a alors estimé que le journaliste s?était « volontairement fondé sur son origine [celle de Linda Kebbab], à laquelle il l?a réduite, pour l?assigner à une place peu valorisante, voire dégradante ».

« « Arabe de ser [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles