Tags menaçant la police à Lyon: trois personnes interpellées

·1 min de lecture
Un tag menaçant les policiers découvert dans le 8e arrondissement de Lyon. - BFMTV
Un tag menaçant les policiers découvert dans le 8e arrondissement de Lyon. - BFMTV

Trois personnes ont été interpellés en début de semaine, dans le cadre de l'enquête sur les tags menaçant la police découverts dans le 8e arrondissement début mai. Dans la nuit du 7 au 8 mai, des inscriptions menaçantes avaient été tracées à la peinture blanche sur les murs de l'école Jean-Macé à Lyon.

"Balle dans le front pour Éric Masson. Prochaine cible => BST du 8eme", pouvait-on lire sur l'inscription, ciblant la Brigade spécialisée de terrain et faisant référence à l'homicide d'un fonctionnaire de police, quelque jours plus tôt, à Avignon.

Les trois personnes interpellées ce mercredi matin ont été placées en garde à vue. Elles seront présentées ce vendredi au parquet de Lyon "en vue de leur mise en examen dans le cadre de l'ouverture d'une information judiciaire", a indiqué la police nationale dans un communiqué.

"Des éléments probants" identifiés

Âgés de 15, 17 et 19 ans, les auteurs présumés des faits vivent dans le quartier Mermoz, à proximité de l'école Jean-Macé. Selon la police, "des éléments probants tendant à confirmer leur présence sur les lieux des faits".

La préfecture du Rhône avait dénoncé "des menaces graves, intolérables" après la découverte de ces inscriptions. "Quand on s'attaque à un policier, on s'attaque à chacun d'entre nous", avait martelé Thierry Suquet, le préfet délégué pour la défense et la sécurité en Auvergne-Rhône-Alpes.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles