Tags antisémites : les fils de Simone Veil ne devraient pas porter plainte, car ce n'est pas "de nature à apaiser l'ambiance"

franceinfo

La justice a été saisie après la découverte d'actes antisémites à Paris, dont le portrait de Simone Veil barré d'une croix gammée et un tag "Juden". Mardi 12 février sur franceinfo, Pierre-François Veil, fils de Simone Veil, a indiqué qu'il "ne pense pas" porter plainte après ces dégradations antisémites sur des portraits "street art" de sa mère, dans le 13e arrondissement de Paris.

franceinfo : Quand vous avez appris que les portraits de Simone Veil avaient été tagués de croix gammées, comment avez-vous réagi ?

Pierre-François Veil : Je me souviens surtout de l'hommage que la France a rendu à maman. D'abord aux Invalides, le 5 juillet 2017, puis le 1er juillet 2018 lors de son entrée au Panthéon souhaitée par le président de la République. C'était un honneur immense et une émotion tout à fait considérable pour mon frère, pour moi et pour notre famille. Maintenant il faut bien constater que la France va mal. On attaque les policiers, on attaque les symboles de la République, l'arc de Triomphe. Est-ce qu'il faut s'étonner qu'on s'attaque à des icônes que sont maman ou Ilan Halimi ? (...) Il est évident que dans une société qui s'hystérise comme la société française actuellement, il n'est pas étonnant que ce qu'on a vu d'abord à l'automne puis à l'hiver sur des panneaux, avec des termes antisémites, se traduise désormais par des actes d'une violence inouïe.

Vous faites le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi