Tags antisémites devant Sciences Po à Paris : une enquête ouverte

·1 min de lecture

Après la découverte de tags antisémites devant Sciences Po Paris le 12 avril, une enquête a été ouverte " des chefs d'injures publiques commises à raison de la religion et dégradations volontaires légères par inscription sur un bâtiment destiné à l'utilité publique ", indique le parquet de Paris à Marianne.

Le parquet de Paris indique ce mercredi à Marianne qu'une enquête a été ouverte le 12 avril " des chefs d'injures publiques commises à raison de la religion et dégradations volontaires légères par inscription sur un bâtiment destiné à l'utilité publique. " après la découverte de tags antisémites devant les locaux de Sciences Po, lundi 12 avril.Une étoile de David barrée ainsi que les inscriptions " Mort à Israël " et " Kouffar " avaient été retrouvées, tracées à la bombe noire, sur les bâtiments du 27 rue Saint-Guillaume dans le 7ème arrondissement parisien. " La direction condamne vivement cet acte odieux et lâche. " avait réagi Sciences Po dans un communiqué ce lundi. Ajoutant qu’un " dépôt de plainte [était] en cours ". De son côté, l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) avait annoncé porter plainte " pour injure raciale et provocation à la haine raciale " .Des taggs violent et antisémites ont été découverts ce matin devant @sciencespo. Cette fois encore l’Université et ses valeurs sont attaquéesNous portons plainte injure & provocation à la haine raciale et attendons que toutes les mesures soient prises pour retrouver les auteurs...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?