Taekwondo: l’Ivoirien Cheick Cissé se teste à Paris avec 2024 en ligne de mire

Cheick Cissé a remporté la médaille de bronze des plus de 80 kg du Grand Prix de taekwondo de Paris, ce dimanche 4 septembre 2022 à Levallois. L’Ivoirien, champion olympique en 2016, compte bien briller dans cette catégorie de poids afin d’effacer l’échec des Jeux de Tokyo et « être au top » pour ceux de 2024 dans la capitale française.

26 juillet 2021 au Makuhari Messe Hall A, près de Tokyo. Les espoirs de Cheick Sallah Cissé de conserver son titre olympique historique pour la Côte d’Ivoire, cinq ans après son sacre de 2016, sont ruinés dès le premier tour. À la sortie du terrain, l’Ivoirien tente de faire bonne figure auprès des rares médias présents, malgré cet échec. Mais le sourire est un peu forcé.

« Ça avait été difficile. Je savais que j’étais très attendu et j’avais envie de rééditer l’exploit de Rio, rembobine-t-il, ce dimanche devant le palais des sports Marcel Cerdan, près de Paris. Tokyo avait été une mauvaise compétition pour moi. Alors, le plus important, c’était de se remettre très vite au travail et de se fixer de nouveau objectifs. »

Changement de catégorie de poids

Après s’être ressourcé auprès des siens, celui qui a décroché la première médaille d’or ivoirienne aux JO prend une décision : passer dans la catégorie de poids supérieure, celle des + de 80 kg. « J’ai moins d’efforts à faire pour atteindre le poids, souligne celui qui a pourtant quasiment tout gagné en - de 80 kg. Je devais parfois perdre 10 ou 15 kg afin de pouvoir concourir. »

À Paris, dans un peu moins de deux ans, Cheick Sallah Cissé espère ainsi se faire un grand plaisir sous la verrière majestueuse du Grand Palais, site où auront lieu les épreuves de taekwondo.


Lire la suite sur RFI