Tadej Pogacar remporte un deuxième Tour de France

·2 min de lecture
Au départ de la dernière étape, Tadej Pogacar savourait déjà sa deuxième victoire dans le Tour de France entre ses coéquipiers. (Photo: THOMAS SAMSON via Getty Images)
Au départ de la dernière étape, Tadej Pogacar savourait déjà sa deuxième victoire dans le Tour de France entre ses coéquipiers. (Photo: THOMAS SAMSON via Getty Images)

CYCLISME - Une dernière pour la forme. Entre Chatou et Paris, c’est une étape en forme de parade qu’a accomplie Tadej Pogacar ce dimanche 18 juillet. Assuré de remporter un deuxième Tour de France, le coureur slovène a pu lever les bras en terminant sur les Champs-Élysées.

Cette dernière étape a été remportée au sprint par le Belge Wout Van Aert (Jumbo Visma), déjà vainqueur de deux étapes (une en montagne, et l’autre dans un contre-la-montre).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Mais pour le classement général, les positions étaient figées depuis le contre-la-montre disputé la veille en Gironde. Et pour la première place, contrairement à l’an passé, c’était même joué depuis plusieurs jours. Depuis, en fait, que Tadej Pogacar a assommé la concurrence dans les Alpes.

Plus gros écart avec son dauphin depuis 2014

En jaune depuis le soir de la huitième étape, le jeune leader de la formation UAE Team Emirates n’a pas trouvé adversaire à sa mesure dans cette Grande Boucle. Pour preuve, il termine avec plus de 5 minutes d’avance sur son dauphin Jonas Vingegaard, plus gros écart entre un premier et un deuxième depuis 2014.

Alors qu’au départ de Bretagne, il y a trois semaines, on espérait une revanche avec Primoz Roglic qu’il avait battu à la surprise générale l’an dernier ou une confrontation avec Gareint Thomas vainqueur en 2018, les chutes (à peine plus de 140 coureurs ont fini la course sur 184 partants) en ont décidé autrement. Ces deux champions ont été trop handicapés, le premier abandonnant en cours de route tandis que le second a traversé l’épreuve sans peser sur elle.

Le seul qui a mis Tadej Pogacar en difficulté est Jonas Vingegaard. Le jeune danois de la Jumbo Visma est parvenu à lui faire mal, mais sans lui faire peur pour la victoire finale. Le podium est complété par l’Équatorien d’Ineos Richard Carapaz. Le premier Français, Guillaume Martin, termine huitième.

À voir également sur Le HuffPost: À quoi ressemblait le monde lors de la dernière victoire d’un Français sur le Tour de France

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles