Tacko Fall: le phénomène trop grand (2,29 m) pour jouer au basket

Stanislas, Paul
/ STREETER LECKA/AFP

LE SCAN SPORT - L'université de Floride a la chance de compter dans ses rangs un basketteur de 2m29: Tacko Fall. Un Sénégalais de 23 ans qui fait ses preuves cette saison en NCAA mais qui lève des doutes concernant sa capacité à jouer en NBA.

2m29 pour 141 kg et 2m43 d'envergure: voici comment résumer le physique hors-norme de Tacko Fall. Ce jeune basketteur sénégalais de 23 ans évolue en NCAA (championnat universitaire) avec les UCF Knights de l'université de Florida et réalise une saison très intéressante dans un championnat très médiatisé aux États-Unis. L'équipe domiciliée à Orlando va participer aux phases finales de NCAA appelées la «March Madness» pour la première fois depuis 2005. Une performance due en partie à la tour de contrôle présente dans la raquette: le géant Tacko Fall.

Il y a un peu plus de 7 ans, le jeune homme de 23 ans décide de quitter le Sénégal pour rejoindre les États-Unis. À l'âge de 16 ans, Tacko Fall découvre pour la première fois le basket-ball et dispute son premier match à Houston grâce à l'aide de la Fondation Ben Simmons Sports, une agence aidant financièrement les sportifs. Un début de carrière qui va le mener vers la Floride et le lycée Christian Prep puis l'université à Orlando. Mais son rêve est de devenir ingénieur pour de grandes entreprises américaines. Ce qui plonge son avenir sportif dans le flou.

Un pourcentage de réussite au tir de 75%

Cette saison, le natif de Dakar effectue une saison complète avec 11 points par matches et un peu plus de 7 rebonds. Mais outre ces statistiques, c'est son pourcentage de réussite au tir qui affole les amateurs de basket-ball aux États-Unis: 75%. Un chiffre exceptionnel de régularité dont le record n'a pas été battu depuis Steve Johnson lors de la saison universitaire de 1980-1981 (74,6%). Pas très étonnant pour un joueur qui n'a même pas besoin de sauter pour dunker. Mais est-ce suffisant pour intégrer la NBA? Pas pour l'instant.

Un manque (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Un immense James Harden porte les Rockets 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro