Le tabouret Solvay de Prouvé tourne la tête des artistes !

Par Brigitte Hernandez
·1 min de lecture
 Je suis Prouvé, photomontage.

54X80cm
Je suis Prouvé, photomontage. 54X80cm
design, mode, vente ©  ©Vitra
design, mode, vente © ©Vitra
design, mode, vente ©  ©Vitra
design, mode, vente © ©Vitra

Tabouret Solvay de Jean Prouvé, 1941, chêne massif et tubes d'acier creux. édité par Vitra © ©Vitra

Comme chaque année, la maison Vitra, éditeur des grands noms du design comme Prouvé, les Eames, George Nelson ou les Bouroullec, offre une pièce de mobilier à l'association La Source, fondée par Gérard Garouste. Le peintre et sa femme, la designer Élisabeth Garouste, proposent alors à plusieurs artistes de jouer leur variation.

Cette année, l'objet de tous les désirs est le tabouret Solvay, créé par Jean Prouvé en 1941. Une splendeur de simplicité : quatre pieds en forme d'équerre, un plateau, chêne massif et tubes d'acier creux. Beauté des lignes, sublimation absolue de la fonction du design : un objet utile et beau. Comme le rappellent Catherine et Delphine Prouvé, les petites-filles de l'auteur, « il joue sur le contraste des matières et leurs teintes, du vide et des pleins, de figures géométriques simples ? triangle, cercle, pyramide ? pour exprimer un état d'équilibre, de force et de finesse ».

vente, meuble, mode ©  ©Hugo Miserey
vente, meuble, mode © ©Hugo Miserey
vente, meuble, mode ©  ©Hugo Miserey
vente, meuble, mode © ©Hugo Miserey

Chrysalou de Christian Louboutin © ©Hugo Miserey

Difficile de passer après une telle perfection. Mais les artistes s'y sont pourtant risqués, chacun osant et dosant son style : les ailes de papillon rouge (en forme de semelle?) ornent les pieds de celui rêvé par Christian Louboutin. Le papillon en a d'ailleurs inspiré d'autres : Quentin Garel avec d'élégants élytres et Élise Fouin qui a renversé le tabouret pour le transformer en lampe, l'ampoule posée entre les [...] Lire la suite