Le tabagisme au féminin en 6 idées reçues

·1 min de lecture

20 000 femmes sont mortes d'une cause liée au tabac en 2019 en France. C'est beaucoup et c'est deux fois plus qu'il y a 20 ans. En cause ? Le tabagisme des femmes progresse, quand dans le même temps, il diminue chez les hommes. Le mode de vie des femmes s'est petit à petit calqué sur celui des hommes : elles ont une vie sociale, elles travaillent, elles sont plus stressées... donc fument davantage.

Mais le problème, c'est qu'à tabagisme égal, le tabac est plus néfaste chez les femmes. Celles-ci ont en effet une sensibilité plus forte aux méfaits du tabac, se traduisant notamment par une progression des pathologies cardiovasculaires (infarctus, AVC). Les femmes ont par ailleurs plus de mal à arrêter de fumer que les hommes, principalement parce qu'elles ont peur de prendre du poids.

Arrêter de fumer pour se libérer

Aujourd'hui, 1 femme sur 5 fume quotidiennement, ce qui altère sa santé jusqu'à lui ôter la vie, rappelle l'Alliance contre le tabac dans une nouvelle campagne "Femmes libres", déployée à l'occasion de la journée mondiale contre le tabac ce 31 mai.

La campagne, déclinée en spots TV, plaide pour une meilleure connaissance du tabagisme chez les femmes, à la fois pour mieux prévenir leur entrée dans cette addiction et pour leur accompagnement plus efficace vers le sevrage.

Avec son partenaire, la Fédération Française de Cardiologie, ils soulignent les conséquences sanitaires spécifiques du tabagisme féminin. Plus de 75% des femmes présentant (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Peur de l’aiguille : que faire ?
Les polluants atmosphériques responsables de 1 700 cancers du sein par an
Comment la crise sanitaire a impacté notre consommation de médicaments ?
DIRECT Covid-19 en France ce 31 mai : chiffres, annonces
Coup de soleil : que faire ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles