Tabac : plein le dos…

Encore et toujours lui ! Le tabac – auquel on connaissait déjà d'innombrables méfaits – vient de s'en voir attribuer un supplémentaire. Il inhiberait en effet les traitements antalgiques prescrits aux patients souffrant de douleurs dorsales. Pire encore, il exacerberait ces accès douloureux lorsqu'ils ne sont pas traités.

Le Pr Glenn R. Rechtine et son équipe (Département d'orthopédie à l'Université de Rochester, Etats-Unis) ont suivi 5 333 patients – fumeurs et non-fumeurs - atteints de hernies discales et de douleurs dorsales aux origines diverses. Premier enseignement : avant même qu'un traitement ne soit mis en place, les fumeurs éprouvent un niveau de douleur très supérieur à celui des non-fumeurs.

Pas de tabac avant la chirurgie

Ensuite et sur une période de 8 mois, tous les patients ont bénéficié soit d'une chirurgie orthopédique, soit de traitements antidouleurs. Et là pas de surprise, les accrocs à la cigarette ont rapporté davantage d'épisodes douloureux. A contrario, ceux qui avaient cessé de fumer pendant l'étude ont vu leur état s'améliorer de manière significative. Au même rythme en réalité, que celui des non-fumeurs…

« Nous savons que la nicotine augmente la perception de la douleur », souligne le Pr Rechtine. « Notre travail démontre clairement l'intérêt de mettre en place des programmes de sevrage tabagique avant de débuter un traitement ». Et de manière générale, chirurgie et tabac ne font pas bon ménage. Le fait de fumer augmente le risque d'infection, favorise les lâchages de sutures, retarde la cicatrisation et la consolidation osseuse...

Retrouvez cet article sur destinationsante.com

Tabac en France : une facture de 47 milliards d’euros par an
Tabac : l’Europe tape fort
Tabac : 73 000 morts par an en France… et pas de politique efficace
Recevez la newsletter de Destination Santé
Accédez à la rubrique Destination Femme

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.