Tabac : arrêter la cigarette serait plus difficile pour les femmes, selon une étude

Que se passe-t-il dans le cerveau des fumeuses quand elles tentent d’arrêter de fumer ? S’il est difficile pour tout fumeur de se passer de la cigarette, les femmes pourraient éprouver plus de difficultés au moment de ranger le paquet. En effet, selon une étude présentée au congrès annuel de l’European College of Neuropsychopharmacology (ECNP), la nicotine bloque la production d’œstrogènes, et ce même à très faible dose.

"Pour la première fois, nous pouvons voir que la nicotine agit pour arrêter le mécanisme de production d’œstrogènes dans le cerveau des femmes", indique la Pr Erika Comesco, professeure à l’Université d’Uppsala en Suède et auteure principale de l’étude. Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont administré l’équivalent d’une cigarette en nicotine par voie nasale à 10 femmes en bonne santé. En même temps, elles ont reçu une injection d’un traceur radioactif afin de suivre l’aromatase, l’enzyme responsable de la production d’œstrogènes. La quantité d’aromatase et son emplacement ont ensuite été suivis via des scanners (IRM et TEP).

Une seule dose de nicotine suffit

Et une seule dose de nicotine suffisait à réduire "modérément" la quantité d’aromatase dans le cerveau. Les chercheurs ont été surpris de voir à quel point ce processus se mettait en place rapidement. "Nous avons évalué l’effet sur 90 minutes après l’administration de nicotine", souligne Erika Comasco.

Les chercheurs (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Arrêt du tabac : avant quel âge vaut-il mieux arrêter de fumer ?
Dépression : quel traitement quand les premiers antidépresseurs n'ont pas marché ?
À cause de la pénurie de carburant, les réserves de sang ont chuté
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce 27 octobre 2022 : cas, décès, les infos du jour en direct
Un nez bionique pourra-t-il (bientôt) permettre de retrouver un odorat perdu ?