Tabac : 80 % des buralistes seraient trop laxistes sur le contrôle des mineurs, selon une étude

Depuis 2010, il est interdit de vendre du tabac aux mineurs en France. Cependant, une étude du Comité national contre le tabagisme (CNCT), publiée jeudi 21 mars, révèle que 80 % des buralistes ont déjà vendu des paquets de cigarettes ou du tabac à des jeunes de moins de 18 ans en 2023, rapporte BFMTV.

À lire aussi Fin des super-promos, hausse du prix du tabac... Ce qui change au 1er mars

Toujours selon cette étude, 95 % des mineurs fumeurs ont déjà réussi à se procurer des paquets de cigarettes en se rendant chez un buraliste. Si les professionnels sont pointés du doigt, il n’est pas toujours simple de déterminer l’âge d’un jeune client. « Parfois, des jeunes qui ont 17 ans en paraissent 22. Dans le flux, quand il y a du monde, on ne fait pas attention », a reconnu l’un d’entre eux auprès de nos confrères.

Des risques de violence contre les buralistes

Pour pallier ce problème, le Comité national contre le tabagisme prône la mise en place d’un meilleur encadrement des contrôles, en installant notamment des « mécanismes automatisés pour contrôler l'âge du client », a partagé la directrice du comité. Aussi, le CNCT demande que des amendes soient adressées aux buralistes en cas de vente auprès de mineurs et que leurs aides financières leur soient supprimées en cas de non-respect de la loi.

À lire aussi INFO JDD. Gabriel Attal : « Nous voulons punir les trafiquants de tabac comme ceux de stupéfiants »

En réponse, le président de la Confédération des buralist...


Lire la suite sur LeJDD