Taïwan: Moscou estime que la Chine a le droit de prendre des mesures pour protéger sa "souveraineté"

Drapeau de la Russie (illustration) - AFP
Drapeau de la Russie (illustration) - AFP

La Russie a estimé ce mardi que la Chine avait le droit de prendre les "mesures nécessaires pour protéger sa souveraineté", qualifiant de "provocation évidente" la visite à Taïwan de la présidente de la Chambre américaine des représentants Nancy Pelosi.

"La partie chinoise a le droit de prendre les mesures nécessaires pour protéger sa souveraineté et son intégrité territoriale concernant le problème de Taïwan", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

"Nous sommes absolument solidaires de la Chine"

L'armée chinoise a déclaré qu'elle allait "lancer une série d'actions militaires ciblées en réponse" à cette visite. "Nous exhortons Washington à s'abstenir d'actions qui sapent la stabilité régionale et la sécurité internationale et à reconnaître la nouvelle réalité géopolitique, dans laquelle il n'y a plus de place pour l'hégémonie américaine", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

Plus tôt dans la journée de mardi, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avait déclaré que cette visite provoquait une "augmentation de la tension" dans la région et accusé Washington de choisir "la voie de la confrontation".

"Nous voulons souligner une fois de plus que nous sommes absolument solidaires de la Chine, son attitude face au problème est compréhensible et absolument justifiée", a-t-il déclaré.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a pour sa part déclaré : "Washington apporte la déstabilisation dans le monde. Pas un seul conflit résolu au cours des dernières décennies, mais beaucoup de conflits provoqués".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles