Taïwan : non, ces images ne montrent pas des exercices militaires de l'armée chinoise en 2022

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quelques jours avant la visite historique de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi à Taïwan, des vidéos montrant des explosions et tirs de nuit, accompagnées de descriptions assurant qu'il s'agit d'images d'exercices militaires de l'armée chinoise "au Fujian, en face de Taïwan", ont été partagées plusieurs centaines de fois sur les réseaux sociaux. Attention : ces vidéos datent au moins de novembre 2020, et ont été tournées dans l'une des îles de l'archipel Matsu, administré par Taïwan. A l'époque, l'armée taïwanaise y avait réalisé des exercices militaires, selon des médias locaux.

"La vidéo des exercices militaires chinois qui se déroulent maintenant au Fujian, en face Taïwan. Déclaration de guerre ou Simples intimidations ? Nous allons le savoir dans un avenir proche...", indique la description d'une vidéo publiée le 30 juillet sur Facebook et partagée plus de 300 fois depuis.

Un autre extrait vidéo montrant le même événement vu sous autre angle a également été vu plusieurs milliers de fois sur Facebook et Twitter accompagné d'une description semblable.

Une vidéo plus longue, regroupant ces extraits, a circulé avec une légende similaire en chinois, en anglais et en espagnol. Le média en ligne indien Firstpost a aussi publié une partie de ces images dans un article le 31 juillet.

Elles montrent de nombreuses explosions et des munitions tirées dans le ciel, de nuit, au-dessus d'une route et d'une étendue d'eau. On peut aussi entendre une personne s'écrier, en mandarin : "regardez, des exercices de tirs réels !".

Capture d'écran Facebook, prise le 05/08/2022

Capture d'écran Twitter, prise le 05/08/2022

 

 

Ces images ont circulé quelques jours avant la visite de Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants américaine à Taïwan, considérée comme une grave provocation par les autorités de Pékin.

Le 29 juillet, alors que des rumeurs au sujet de ce déplacement commençaient à circuler, la Chine avait annoncé l'organisation d'un exercice militaire "à munitions réelles" dans le détroit de Taïwan. Les autorités chinoises avaient précisé que ces exercices seraient limités en superficie et auraient lieu à proximité immédiate des côtes chinoises.

Le 4 août, après le départ de Nancy Pelosi de Taipei, la Chine a par ailleurs tiré des missiles dans les eaux entourant Taïwan, toujours selon elle dans le cadre d'exercices militaires.

Les images relayées sur les réseaux sociaux n'ont cependant pas de lien avec ces exercices militaires chinois de 2022 : elles remontent au moins à novembre 2020. L'armée taïwanaise avait alors réalisé des tirs d'entraînement dans les îles Matsu.

Ces dernières sont situées à environ 200 kilomètres au nord-ouest de Taïwan, et à moins de dix kilomètres du continent chinois. Elles font partie des quelques îles proches des côtes du continent qui restent sous l'administration de Taïwan.

Des images de novembre 2020

Une recherche d'image inversée à partir d'images clés des deux vidéos partagées sur les réseaux sociaux, combinée à une recherche par mots-clés en chinois (avec des mots comme "tirs réels", et "Taïwan") dans le moteur de recherches Baidu, mène notamment vers une vidéo publiée le 13 novembre 2020. Elle a été publiée à l'époque par le média d'Etat chinois Haike News sur le réseau social Weibo.

La légende de la publication, et les sous-titres de la vidéo en chinois, indiquent notamment : "des habitants des îles Matsu ont récemment filmé un exercice de l'armée taïwanaise utilisant des munitions réelles. De nombreux habitants de la région ont été attirés par cette scène et se sont arrêtés pour regarder et prendre des photos".

Plusieurs indices visuels dans la vidéo (la lumière bleue et le bord de la route pour la première ; les lampadaires et personnes présentes au milieu de la route pour la deuxième) permettent de se rendre compte qu'il s'agit de la même scène que celle partagée en juillet 2022 sur les réseaux sociaux.

Comparaison entre la publication d'Haike News de novembre 2020 et l'une des vidéos partagées sur Facebook, prise le 05/08/2022

Comparaison entre la publication d'Haike News de novembre 2020 et l'une des vidéos partagées sur Facebook, prise le 05/08/2022

Le 6 novembre 2020, le média local Matsu News avait aussi rapporté que des exercices de tirs avaient été organisés : "le commandant Zhang Yuan-xun a indiqué que l'exercice a été organisé à cette date pour coïncider avec le début du marathon", indique l'article, qui précise aussi que "ces exercices doivent montrer aux compatriotes la capacité et la détermination de l'armée nationale (taïwanaise) à défendre le pays".

Youth Daily News, un autre média taïwanais, avait également fait part de cet exercice le 7 novembre.

Comme l'a relevé le site de vérification d'informations taïwanais MyGoPen, dans la vidéo figurant dans l'article de Matsu News, on peut repérer une plaque commémorative avec une inscription en chinois.

Une recherche d'image inversée à partir de cette plaque sur Google permet de la retrouver dans le "parc mémorial Zhenge Daidan", sur l'île de Nangan qui fait partie de l'archipel de Matsu. Ci-dessous une comparaison de la plaque visible dans la vidéo Matsu News (à gauche) et une capture d'écran du parc mémorial de Zhenge Daidan sur Google maps (à droite) :

Comparaison de la vidéo de Matsu News, et d'une capture d'écran du parc mémorial de Zhenge Daidan prise sur Google maps

Comme l'a aussi relevé MyGoPen, on peut retrouver l'endroit qui apparait dans les vidéos dans une séquence publiée sur YouTube en mai 2021 et dont le titre indique qu'elle montre une "visite de Nangan, îles Matsu", le "en moto". On y retrouve la même route, qui se trouve à environ 1,5 kilomètre du parc commémoratif sur l'île.

On retrouve notamment les mêmes bordures jaunes et noires sur les bas-côtés, des lampadaires du même style et la même colline située derrière les lampadaires.

Comparaison des vidéos partagées en juillet 2022 et de la vidéo YouTube

Sur une image prise un peu plus haut sur la même route qui borde la côté de l'île Nangan, disponible sur Google maps, et datant de septembre 2020, on remarque aussi la barrière jaune et noire ainsi que des lampadaires semblables.

Capture d'écran Google maps, prise le 05/08/2022

Interrogée par l'AFP au sujet des vidéos circulant sur les réseaux sociaux, l'agence d'informations militaires de Taïwan, affiliée à l'armée taïwanaise, a renvoyé vers l'article de MyGoPen, qui a conclu que la vidéo montre des exercices militaires taïwanais en 2020.

Les tensions entre Taïwan, la Chine et les Etats-Unis

Ces vidéos avec des légendes trompeuses ont circulé sur les réseaux sociaux alors que la visite à Taïwan de Nancy Pelosi, qui a provoqué la colère de Pékin, a remis en lumière les tensions entre la Chine, Taïwan et les Etats-Unis.

La Chine estime que Taïwan, île peuplée d'environ 23 millions d'habitants, est l'une de ses provinces, qu'elle n'a pas encore réussi à réunifier avec le reste de son territoire depuis la fin de la guerre civile chinoise en 1949.

Le régime de Pékin est opposé à toute initiative donnant aux autorités taïwanaises une légitimité internationale, et s'oppose ainsi à tout contact officiel entre Taïwan et d'autres pays. Fin juillet, les autorités chinoises avaient ainsi mis en garde Washington contre une éventuelle venue de Nancy Pelosi.

Cette dernière s'est malgré tout rendue sur l'île les 2 et 3 août, devenant la plus haute responsable américaine élue à y avoir effectué un déplacement en 25 ans. Pékin a rétorqué voir en cette visite une provocation majeure. "Ils n'isoleront pas Taïwan en nous empêchant de nous y rendre. Nous avons eu des visites de haut niveau, des sénateurs au printemps, de manière bi-partisane (...) et nous ne les laisserons pas isoler Taïwan", a-t-elle répondu le 5 août depuis Tokyo.

Le 5 août, les autorités taïwanaises ont affirmé que de nombreux "avions et navires de guerre" avaient franchi la "ligne médiane" du détroit de Taipei, qui sépare l'île du continent.

La veille, Pékin avait tiré des missiles balistiques et déployé son aviation et sa marine de guerre dans six zones maritimes autour de Taïwan, s'approchant jusqu'à 20 km des côtes et perturbant des routes commerciales parmi les plus fréquentées du monde. Selon les autorités chinoises, les exercices doivent se poursuivre jusqu'au 7 août.

Carte de Taiwan et des eaux environnantes, localisant les zones des exercices militaires chinois prévus entre le 4 et le 7 août et les points d'impact des tirs de missiles effectués le 4 août ( AFP / Laurence CHU)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles