Taïwan enregistre son premier cas de transmission locale de Covid-19 depuis avril

·2 min de lecture

Après 253 jours sans contaminations, les autorités taïwanaises ont annoncé mardi 22 décembre leur premier cas de transmission locale du coronavirus depuis avril. Un revers pour une île érigée jusqu'alors en exemple et épargnée par les restrictions.

Les autorités sanitaires taïwanaises ont précisé qu'une trentenaire avait été testée positive au coronavirus. Elle avait été en contact avec un pilote néo-zélandais qui travaillait pour une compagnie taïwanaise et qui était porteur du virus. « Son cas a été confirmé aujourd'hui », a précisé dans un communiqué le Centre pour le contrôle des maladies.

Fidèles à leur stratégie, les autorités ont immédiatement lancé une enquête pour identifier tous les points de contact de la jeune femme, notamment en se basant sur leurs données de géolocalisation. Près de 200 personnes sont sur le point d’être testées.

Le ministre de la Santé Chen Shih-chung a précisé que le pilote avait menti sur ce qu'il avait fait et les personnes qu'il avait côtoyées.

Les autorités ont précisé que le pilote, qui risque une amende de 300 000 dollars taïwanais (8 700 euros), s'était rendu dans de nombreux lieux publics alors qu'il était porteur du virus, et notamment dans un grand magasin.

Seulement 771 cas et 7 décès

Taïwan, qui avait pris très tôt la décision de fermer ses frontières et de mettre en place un régime de quarantaine très stricte, a enregistré seulement 771 cas de coronavirus, et sept décès ont été attribués au Covid-19.

Depuis le 12 avril, tous les nouveaux cas de coronavirus recensés sur l'île étaient des cas importés.

L'immense majorité des personnes arrivant à Taïwan doivent observer une quarantaine de deux semaines et se faire tester négatives. Jusqu'à mardi, cela avait permis d'empêcher les porteurs du virus de le transmettre à la population locale.

Les pilotes, en revanche, ne sont tenus de faire que trois jours de quarantaine à domicile quand ils rentrent d'un voyage à l'étranger. Mais déjà des voix s'élèvent pour que ces dispositions soient durcies.

Deux mois après l'apparition des premiers cas à Taïwan, les contaminations locales avaient cessé. Ce qui fait que l'île a échappé aux restrictions et aux mesures de confinement qui sont la règle dans de nombreux autres pays.

L'économie taïwanaise devrait enregistrer en 2020 une hausse de 2,5 % de son PIB, une bonne santé qui contraste avec la crise économique constatée ailleurs dans le monde.

(Avec AFP)

À lire aussi : La Corée du Sud en passe de perdre le contrôle de la pandémie de Covid-19