Taïwan accuse la Chine de simuler une attaque de l'île

HECTOR RETAMALAFP

La Chine poursuit ses représailles après la visite à Taipei de la numéro trois américaine Nancy Pelosi.

Taïwan a accusé samedi l'armée chinoise de simuler une attaque de l'île et fustigé le "comportement irresponsable d'un régime autocratique", la Chine poursuivant ses représailles après la visite à Taipei de la numéro trois américaine Nancy Pelosi. Les relations entre les Etats-Unis et la Chine se sont détériorées après la visite de Mme Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, qui a été considérée comme une "provocation" par Pékin, les Etats-Unis s'étant engagés à ne pas avoir de relations officielles avec le territoire insulaire revendiqué par la Chine.

En réponse, l'armée chinoise mène ses plus importants exercices jamais organisés autour de Taïwan. Ils doivent durer jusqu'à dimanche midi et sont présentés comme un entraînement à un "blocus" de l'île. Les autorités taïwanaises ont recensé, jusqu'à samedi 17H00 (09H00 GMT), "20 avions communistes et 14 bateaux menant des exercices conjoints air-mer autour de Taïwan", selon le ministère de la Défense. Au moins 14 d'entre eux ont franchi la ligne médiane, a-t-il ajouté, forçant Taïpei à faire décoller d'urgence des avions de patrouille pour repousser les chasseurs. Le ministère a estimé que ces exercices étaient "considérés comme une simulation d'attaque contre l'île principale de Taïwan".

Tracée unilatéralement par les Etats-Unis durant la Guerre froide, la ligne médiane, au milieu du détroit de Taïwan qui sépare l'île de la Chine continentale, n'a jamais été reconnue par Pékin.

"Disproportion totale"

Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a déclaré samedi à Manille que les Etats-Unis étaient "déterminés à agir de manière responsable" pour éviter une crise après la "disproportion totale" selon lui de la réaction chinoise. La Chine a annoncé vendredi(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles