• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Taïwan accuse la Chine de simuler une attaque de l'île

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Taïwan accuse la Chine de simuler une attaque, après avoir détecté de nombreux avions et navires à proximité de l’île, ce samedi.

L’armée chinoise poursuit ses plus importants exercices jamais organisés autour de Taïwan. Ils doivent durer jusqu’à dimanche midi, en représailles à la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi.

Une visite vécue comme une provocation par Pékin qui considère que Taïwan fait partie intégrante de son territoire. En plus des exercices militaires, la diplomatie chinoise a annoncé vendredi soir la "suspension" de plusieurs coopérations avec les Etats-Unis, notamment en matière de justice, de lutte antidrogue, mais aussi sur le changement climatique.

Une réaction jugée excessive par la Maison Blanche : "Il n'y a aucune raison d'avoir cette escalade que nous voyons actuellement de la part de la Chine, a déclaré sa porte-parole Karine Jean-Pierre_. Vous savez, ce qu'ils font est fondamentalement irresponsable et nous allons poursuivre nos efforts pour maintenir des lignes de communication ouvertes avec Pékin, tout en défendant nos intérêts et nos valeurs dans la région. Nous encourageons également Pékin à tenir ses engagements concernant le dialogue sur le climat qui a été annulé. C'est ce que le monde attend des États-Unis et de la Chine."_

La tournée asiatique mouvementée de Nancy Pelosi l'a aussi amenée en Corée du Sud, avec un appel à une dissuasion forte et étendue contre la Corée du Nord, qui a condamné cette visite.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles