Taïwan : comment les États-Unis réagissent-ils aux manœuvres militaires chinoises ?

Les États-Unis ne permettront pas à la Chine d'isoler Taïwan . C'est ce qu'a déclaré ce vendredi Nancy Pelosi lors d'une conférence de presse à Tokyo, la dernière étape de sa tournée asiatique, la présidente de la Chambre des représentants refuse de se laisser dicter sa conduite par le régime communiste et affirme ne pas vouloir remettre en cause le statu quo à Taïwan et en Asie.

Le Japon demande l'arrêt des manœuvres de la Chine

Sa visite à Taïwan cette semaine, la première à ce niveau depuis 25 ans, a entraîné des réactions virulentes de la Chine, qui a déployé des centaines d'avions militaires et de navires de guerre dans le cadre de manœuvres visant à un blocus total de Taïwan. Le Japon a officiellement protesté, demandant l'arrêt de ces manœuvres, affirmant que plusieurs missiles sont tombés jeudi dans sa zone économique exclusive, à moins de 400 kilomètres de ses côtes.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Des avions et des navires de guerre chinois ont franchi la ligne médiane du détroit de Taïwan

Au moins onze missiles balistiques ont été tirés jeudi autour de Taïwan . La Maison-Blanche parle également de provocation chinoise et a décidé, pour calmer le jeu dans la zone, de reporter un test de missile balistique intercontinental prévu dans les prochains jours. Les manœuvres chinoises ont repris vendredi matin. Plusieurs avions de chasse chinois et des navires de guerre viennent tout juste de franchir la ligne médiane du détroit de Taïwan.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles