Combien y a-t-il de variants du coronavirus en circulation en France et dans le monde ?

Julie Kern, Rédactrice scientifique
·2 min de lecture

Le SARS-CoV-2 est un virus à ARN, ces derniers sont caractérisés par un taux de mutation important. En effet, lorsque l'enzyme qui réplique le génome du virus fait une erreur de lecture, elle n'est pas capable de la corriger. Le génome du virus accumule donc des mutations au fil du temps, certaines n'ont aucune conséquence sur sa biologie, tandis que d'autres lui confèrent un avantage évolutif. La pression évolutive exercée par le système immunitaire et les anticorps ont aussi un rôle à jouer. C'est en partie pour cela que c'est la protéine S, cible privilégiée des anticorps, qui accumule le plus de mutations. Ce variant muté se multiplie alors plus facilement, jusqu'à ce que les scientifiques détectent sa présence.

Pourquoi les variants du SARS-CoV-2 n'émergent-ils que maintenant ?

Combien y a-t-il de variants du SARS-CoV-2 en circulation actuellement ? Probablement beaucoup plus que ceux que nous avons déjà identifiés. Actuellement, le Gisaid suit de près cinq variants majeurs du coronavirus. Parmi eux, il y a évidemment le variant anglais (lignée B.1.1.7), le variant sud-africain (lignée B.1.351) et le variant brésilien (P1). Mais ce ne sont pas les seuls ! D'autres variants, pour le moment minoritaires ou absents en France, font de nombreux cas ailleurs dans le monde.

Parmi tous les variants du SARS-CoV-2, le variant anglais est le plus répandu. © Andrea, Adobe Stock
Parmi tous les variants du SARS-CoV-2, le variant anglais est le plus répandu. © Andrea, Adobe Stock

Les variants majoritaires du SARS-CoV-2

En France, il n'y a que le variant anglais qui circule activement. Selon le site Géodes de Santé publique France, environ 53,4 % des tests de dépistage réalisés au niveau national dans les laboratoires concernent le variant anglais. Les variants brésilien et sud-africain ne représentent, à eux deux, que 5 % des tests de dépistage.

Le Gisaid suit deux autres variants : les variants B.1429 et B.1.427 identifiés pour la première fois en Californie. Aux États-Unis, il a déjà infecté plus de 10.000 personnes. Comme les autres variants, il a été identifié pour la...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura