Les T-rex avaient un détecteur de proie au bout de la mâchoire

·1 min de lecture

Le Tyrannosaurus rex était un prédateur redoutable de la fin du Crétacé. Les scientifiques s'interrogent beaucoup sur ses techniques de chasse. Une équipe japonaise a découvert un « détecteur » dans la mâchoire inférieure du dinosaure. « Le T-rex était un prédateur plus terrifiant qu'on ne le pensait », explique Soichiro Kawabe de l'Institute of Dinosaure Research de l'université de Fukui au Japon.

Soichiro Kawabe et ses collaborateurs ont observé un ensemble de nerfs dans la mandibule du T-rex à la structure très complexe. Les crocodiliens et les oiseaux actuels possèdent eux aussi un canal neurovasculaire similaire. Les scientifiques pensent qu'il servait de « détecteur » sensoriel au T-rex. « Cela change complètement notre perception du T-rex comme un dinosaure insensible au niveau de la gueule, mordant tout et n'importe quoi, même des os », ajoute Kawabe.

Localisation possible des nerfs, qui forment le détecteur sensoriel, dans la mandibule d'un T. rex. © Taylor & Francis
Localisation possible des nerfs, qui forment le détecteur sensoriel, dans la mandibule d'un T. rex. © Taylor & Francis

En effet, ce réseau de nerfs situé dans la mandibule aurait permis au dinosaure de sentir des différences de texture et de savoir de quelle partie de sa proie il se nourrissait. Outre la prédation, le T-rex aurait pu utiliser sa mâchoire pour construire son nid, et interagir avec ses petits ou ses semblables.

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles