T-Mobile et Comcast lancent un système anti-spams téléphoniques

NEW YORK (Reuters) - T-Mobile a annoncé mercredi le lancement avec Comcast d'un dispositif de détection des "spams vocaux" afin de permettre à leurs abonnés de se protéger contre ces démarchages téléphoniques, aussi appelés "robocalls", qui se comptent en dizaines de millions par jour aux Etats-Unis.

Ces spams vocaux sont générés automatiquement pour le compte d'organisations politiques ou d'entreprises commerciales.

La filiale américaine de Deutsche Telekom affirme que son dispositif identifie les appels authentiques dans les réseaux et fait alors apparaître sur l'écran du destinataire la mention "correspondant vérifié".

Ce système sera disponible pour ses abonnés sur certains smartphones de Samsung et LG Electronics, a précisé l'opérateur mobile, qui discute avec d'autres fabricants comme Apple.

Il sera proposé dans le courant de l'année aux abonnés au réseau fixe de Comcast.

Ce dispositif s'appuie sur une norme dite STIR/SHAKEN, qui permet de détecter les "robocalls" sur les réseaux. En février, le président de la Federal Communications Commission (FCC), Ajit Pai, a prévenu les grands opérateurs que son agence interviendrait s'ils n'appliquaient pas cette norme d'ici la fin de l'année.

T-Mobile affirme être le premier à installer ce dispositif sur deux réseaux différents mais AT&T a annoncé en mars avoir testé avec succès le premier appel certifié par la norme STIR/SHAKEN entre deux réseaux avec Comcast.


(Angela Moon; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)