Quand a-t-on le droit de frapper sa femme, par Sean Connery

Sur YouTube circule une étonnante vidéo dans laquelle le célèbre acteur de James Bond affirme qu'on peut battre les femmes, à certaines conditions. Je peux dire une Connery ?

En 1987, lors d'une émission de télévision, le plus célèbre des acteurs ayant porté le costume de James Bond tenait des propos très misogynes, pro-violence domestique, contrastant avec son image de (relatif) gentleman à l'écran. "Je sais que Sean Connery regrette cette conversation", préviens la journaliste Barbra Walters en préambule de la vidéo.

Elle demande à l'acteur mythique de James Bond contre Dr No s'il maintient des propos d'une vieille interview (en 1965 sur le tournage d'Opération Tonnerre), selon lesquels il serait acceptable de battre une femme à la condition de ne pas avoir le poing fermé, mais la main ouverte. "Je ne crois pas que ce soit particulièrement mal de frapper une femme", expliquait-il à Playboy Magazine. "Si la femme est une salope, une hystérique, ou toujours d'humeur massacrante, alors je le fais."

Imperturbable et le sourire en coin, l'Ecossais version 1987 reste droit dans ses bottes de macho. Il répond qu'il n'a absolument pas changé d'avis. "Vous pensez toujours que c'est bien de gifler une femme?", relance Walters. "Je ne pense pas que ce soit bien, ni que ce soit si terrible que ça. Tout dépend des circonstances et si elle le mérite", explique l'acteur sans sourciller.

Et dans quel cas exactement, Monsieur Connery, les femmes méritent-elles de se faire frapper ? "Eh bien, quand vous avez déjà essayé tout le reste pour leur faire comprendre quelque chose et qu'elles n'y parviennent pas toutes seules - et les femmes sont douées à ce petit jeu là. Elles veulent avoir le dernier mot, alors vous leur laissez le dernier mot, mais elles ne s'en satisfont pas. Elles veulent le répéter encore et aller vers la provocation : dans ce cas je crois (...) Lire la suite sur fluctuat.net

Vidéo : Quand Anne Sinclair interviewait des misogynes
13 pubs vintage de très mauvais goût
Brett Ratner, misogyne, homophobe, démissionne des Oscars
Nouvelles affiches des Infidèles : le machisme version 2012

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.