"Des têtes de tueurs" : cette rencontre glaçante faite par Kevin dans les Deux-Sèvres le soir où il a disparu

"Des têtes de tueurs" : cette rencontre glaçante faite par Kevin dans les Deux-Sèvres le soir où il a disparu

Leslie et Kevin, le couple qui a disparu près de Niort, dans les Deux-Sèvres, n'ont plus donné de nouvelles depuis le 26 novembre 2022. Jusqu'ici, l'enquête n'a pas apporté beaucoup de réponses. De son côté, la famille a émis de nombreux doutes concernant l'hypothèse d'une fugue. La famille des deux jeunes gens ne croit pas à une disparition orchestrée, comme elle l'a expliqué dans Sept à Huit, sur TF1, le dimanche 15 janvier, dans un reportage consacré à l'enquête.

Le père de Leslie et sa belle-mère s'interrogent, "c'est impossible ! Elle faisait ce qu'elle voulait, pourquoi elle aurait fugué ?". Le couple avance plusieurs éléments. Tout d'abord, Leslie n'aurait jamais abandonné son deuxième compagnon, Baïko. Elle avait également pour projet de s'installer dans le camion en cours d'aménagement par son père. Quant à Kevin, il n'aurait jamais laissé ses outils de chasse et de pêche.

"Cinq têtes, des têtes de tueurs..." : le père de Kevin raconte

Outre ces éléments, Kevin aurait fait la rencontre de cinq personnes étranges le soir même de sa disparition. "Il m'a dit : 'Il y avait cinq personnes dans une voiture louche, quoi !'", toujours selon la belle-mère à TF1. Le père de Kevin, qui est actuellement en prison "pour des faits de violence" corrobore cette version. "Il m'a dit qu'il y a une voiture blanche qui a ralenti devant lui avec cinq têtes, des têtes de tueurs...", a confié le père par téléphone à TF1. "Il m'a dit : 'Papa, j'ai (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

“Enfouie dans les mangroves” : l'entreprise d'abattage d'arbres fait une découverte macabre
Ancienne playmate, elle bascule dans l'horreur d'une façon particulièrement sordide
Blue Monday 6 conseils sexo pour éviter la déprime
Foie, cerveau, poumons et bien plus glaçant encore... Découverte insoutenable dans un hôpital du Val-de-Marne
Un soutien-gorge et deux cicatrices, le mystère de la femme sans tête du Missouri enfin élucidé