Têtard (Canal+) Bérengère Krief et Estéban : "La parentalité, ça nous effraie autant que ça nous fait envie !"

·1 min de lecture

Comment avez-vous vécu cette deuxième saison, diffusée, en clair, depuis le 21 décembre, sur Canal+ ?

Bérengère Krief : Plus intensément ! Si la première saison était centrée sur la grossesse et toutes les spéculations qu’elle soulève, on entre maintenant dans le vif du sujet !

Estéban : Les épisodes sont aussi plus longs qu’avant, ce qui nous a permis d’approfondir le caractère de nos personnages. Et même si Têtard reste une série d’humour, il y a plus d’émotion cette saison.

Chaque épisode aborde un thème différent, comme l’allaitement, le retour au bureau, la vie sociale mise à mal… Vous en connaissiez un rayon sur la parentalité ?

Bérengère : On a la chance que les auteurs soient très bien informés, même si aucun n’est encore parent. Quant à Estéban et moi, nous observons beaucoup les parents, car on est assez fascinés par le phénomène : ça nous effraie autant que ça nous fait envie ! Du coup, tout cela forme un mélange qui donne corps à la série.

Estéban : En amont, on a fait des lectures. C’est toujours l’occasion de faire part de ses expériences, cela donne de la vérité aux textes, car tant qu’on ne l’a pas vécu, on a du mal à se projeter. Moi qui vais être papa d’ici quelques mois, je me dis que je n’aurais pas dû jouer dans cette série ! Maintenant, je réalise que la galère de la crèche n’est pas qu’un épisode comique, mais une réalité ! (Rires)

Chaque épisode se distingue dans ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi