Témoignages. Pourquoi étudier à l’étranger quand on est féministe

·1 min de lecture

Des étudiantes américaines en études de genre ont passé plusieurs semaines à Londres dans le cadre d’un programme d’échange. Elles en sont revenues convaincues et meilleures féministes, d’après elles.

Susan Shaw enseigne l’histoire et le féminisme à l’université de l’État de l’Oregon, aux États-Unis. Depuis plusieurs années, elle a mis sur pied un programme d’enseignement à Londres, où ses étudiantes (ce sont principalement des jeunes femmes) vont passer plusieurs semaines.

À lire aussi: Témoignages. Études à l’étranger au temps du Covid : “Je voulais partir quoi qu’il arrive”

Elle raconte au Ms. Magazine à quel point cette expérience délocalisée est enrichissante pour les élèves :

Nous faisons des excursions à Londres et en dehors de la capitale, selon les sujets des cours. Ce trimestre, les étudiants ont fait une visite historique queer de Soho et une autre de Whitechapel où sévissait Jack l’Éventreur. Nous sommes allées à Stonehenge, Canterbury et au château de Colchester où de nombreuses femmes ont été exécutées pour sorcellerie. […]

Immanquablement, on fait des comparaisons entre la situation au Royaume-Uni et aux États-Unis, ce qui fait que même quand les étudiants apprennent des choses sur d’autres sociétés, d’autres cultures et d’autres histoires, ils aiguisent leurs armes pour mener à bien une analyse féministe critique dans leur pays comme ailleurs dans le monde.”

Les étudiantes sont unanimes sur leur séjour britannique. Pour Sarah, voyager à Londres a été “l’opportunité de sortir de ce qui est familier”. Selon elle, “il y a des leçons qu’on ne peut apprendre que sur le terrain”. Chelsea renchérit :

Un des avantages évident d’étudier à l’étranger est

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles