Témoignages. À Bali, “c’est comme si le Covid n’existait pas”

·1 min de lecture

Malgré la menace du variant Omicron et l’annulation des vols internationaux réguliers, les touristes se pressent comme jamais à Bali. Des expatriés s’en étonnent.

Selon les chiffres officiels, il n’y aurait eu que 45 visiteurs étrangers à Bali en 2021. Pourtant les bars et les plages sont actuellement bondés – au point qu’on se demande si l’île est encore concernée par la crise sanitaire, rapporte le South China Morning Post.

S’il n’y avait pas les masques, écrit le journaliste David Smith, il n’y aurait aucun signe visible de pandémie. “C’est comme si tout le monde avait soudain cessé de s’inquiéter à propos du Covid-19”, constate un expatrié.

À lire aussi: Indonésie. L’ambition du tourisme médical à Bali

Le Tchèque Martin Sebela, son épouse leur bébé sont arrivés en Indonésie en novembre, juste avant que les autorités indonésiennes ne prennent de nouvelles mesures pour tenter de faire barrage au variant Omicron. D’abord limitée à trois jours, la quarantaine obligatoire pour les visiteurs étrangers a été portée à cinq jours, puis à sept. “Elle est aujourd’hui de dix jours et les voyageurs doivent l’effectuer avant de poser le pied sur l’île. Ces restrictions ont contraint les compagnies internationales à annuler tous les vols réguliers vers Bali.”

“Une pandémie ? Quelle pandémie ?”

Les Sebela ont bénéficié de visas d’affaires valables soixante jours et renouvelables à volonté. Ils se sont envolés pour Bali via Vienne, le Qatar et Jakarta, où ils ont effectué leur quarantaine dans un hôtel avant de rejoindre l’île. Martin Sebela explique :

Nous avons eu de la chance, car nous sommes arrivés juste avant la propagation d’Omicron. Il n’y avait encore que trois jours de quarantaine. Mis à part le fait que l’hôtel était un peu cher, nous

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles