TÉMOIGNAGE Mon prénom est en voie de disparition mais j'en suis fier

Il ne fait aucun doute que choisir un prénom pour son enfant est difficile étant donné que ce dernier le suivra toute sa vie durant. Bien que de nombreux parents finissent par élire un prénom rare et unique, cela ne va pas sans craindre que ce prénom s’éteigne inévitablement.

C’est une mésaventure que Graeme Currie vient de connaitre. Ses parents lui avaient choisi un prénom rare à sa naissance, mais l’an dernier, l’homme a appris que celui-ci était désormais considéré comme éteint.

Un retour aux prénoms anciens

Néanmoins, Graeme n’a pas été affecté par cette nouvelle. Au contraire ! Il n’en est que plus fier ! A 34 ans, l’homme déclarait au journal Mirror : « Je pense que plus de gens devraient porter mon prénom », ajoutant « Je pense que c’est un prénom cool ». Observant son entourage et les gens qu’il rencontre, Graeme constate que les prénoms semblent se diversifier tandis que le sien, lui, s’efface. Selon lui, « il serait bon d’encourager des prénoms plus anciens Graeme, Guy et Greg ».

Un prénom estimé « éteint »

Effectivement, un récent rapport du site Babbel, a mis en évidence que Graeme faisait partie des sept noms masculins qualifiés « éteints ». Cette étude, réalisée par des experts en langue, s’est portée sur l’analyse du siècle dernier au niveau des enregistrement de l'Office for National Statistics, comparant les choix des parents en 2020 pour leurs bébés avec les 100 prénoms les plus populaires (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Son père va épouser sa maîtresse il accepte d'être le témoin mais se sent coupable
Yvelines : il se rend à un rendez-vous extraconjugal, pour son plus grand malheur
Des parents se voient refuser le prénom de leur bébé pour une raison inattendue
Alors qu'il fait voler son drone, un détail attire son attention et lui permet de sauver des centaines de personnes
Accusé d'avoir violé une amie, il n'est ni acquitté ni condamné à cause de son trouble hors du commun