TÉMOIGNAGE Petit je voulais être blanc car j'étais complexé par ma couleur de peau

"Quand j'étais petit, je voulais être blanc" affirme Noah, dans le cadre d'un atelier d'écriture animé par la ZEP (Zone d'Expression Prioritaire). À l'époque, le jeune garçon de 13 ans était particulièrement complexé par sa couleur de peau, qu'il trouvait beaucoup moins belle. Avec sa sœur jumelle, il rêvait de ressembler à la majorité des personnes qui l'entouraient : "J'étais une véritable minorité - j'ai toujours été un des seuls noirs de ma classe." Le collégien faisait souvent face aux insultes et autres remarques déplacées de ses camarades : "Les réflexions de gamins - 'Ah tu as la peau caca' - n'aidaient pas."

À l'école, le racisme ordinaire était monnaie courante : "En CE1, dans la cour de récré, ma sœur jumelle était encerclée par un autre élève, une brute de la même classe, mais plus âgé. On l'a traitée de 'sale black'." Aujourd'hui encore, Noah est la cible d'injures : "Au collège, cette année, à la sortie du cours de français, on m'a dit 'Du calme, bamboula' après m'être disputé avec un autre élève (...) Le prof était passif et n'a rien fait. Aucun élève n'est venu m'aider." Envoyé dans le bureau de la CPE (conseillère principale d'éducation), le jeune garçon regrette de ne pas avoir trouvé "une solution pacifique" à cette altercation.

"La couleur de peau ne devrait pas être un complexe"

Les années ont passé et Noah se sent désormais à l'aise avec sa couleur de peau : "Je me suis accepté progressivement." Ce (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Il se fait opérer pour une maladie chronique courante et finit défiguré à cause d'un effet secondaire terrifiant
AFFAIRES OUBLIÉES. L'enlèvement des enfants de Chowchilla, le jour où tout un bus scolaire s'est envolé
Disparition d'Estelle Mouzin : une nouvelle piste pourrait enfin apporter des réponses
Meurtre de Josiane Desteuque : ce détail subtil qui a coûté cher à son compagnon
TÉMOIGNAGE. “J'ai compris que mon mari me trompait en voyant une tache...”