TÉMOIGNAGE. "Pendant quinze ans, j'ai souffert d'un TOC consistant à m'acharner sur mes boutons"

Tout a commencé à l'adolescence, l'âge où Camille s'est sentie "mal dans sa peau", au sens strict. Débute alors un rituel obsessionnel. "Dès 11 ans, aussitôt que je rentrais de l'école, armée d'un miroir grossissant, je traquais boutons, points noirs et croûtes, des heures dans la salle de bains. Avant d'avoir honte du carnage, au point que je fuyais les sorties entre copines", confie la jeune femme, qui triturait aussi sa peau à l'aveugle, pour tenter d'en lisser le moindre relief. Ni ses parents, ni ses copines, ni sa petite sœur dont elle est très proche, n'imaginent alors que c'est sa manie qui abîme autant son visage.

Camille n'a pourtant rien d'une ado à problèmes, mais c'est une grande anxieuse qui se met la pression. "Je voulais être parfaite. A l'époque, les réseaux sociaux n'existaient pas : ma chance. Je m'appliquais pour tout : être bonne à l'école, gaie, gentille, souriante. La peau parfaite faisait partie de la panoplie", analyse-t-elle. Après dix ans de traitement avec une dermatologue culpabilisante, et de désespoir, c'est Internet qui lui livre le nom de son mal : la dermatillomanie, soit la manie de se triturer la peau, un TOC qui peut aussi "concerner le corps", précise-t-elle.

"J'étais criblée de peurs : peur de l'échec, de l'abandon, des jugements..."

Mais Internet ne lui donne aucune solution. Camille va faire son chemin toute seule, en comprenant que quelque chose de plus profond cloche. "J'étais étudiante en école de commerce, (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Couple disparu dans les Deux-Sèvres : ce projet de vie que Leslie avait en tête avant de disparaître
“Des têtes de tueurs” : cette rencontre glaçante faite par Kevin dans les Deux-Sèvres le soir où il a disparu
"Je ne sais pas pourquoi elle l'a choisi" : une intime de Leslie, disparue dans les Deux-Sèvres, en dit plus sur son couple
"Un qui a voulu le suivre à la douche" : la mère de Jonathann Daval se confie sur les relations de son fils avec ses codétenus
TÉMOIGNAGE Née avec deux vagins j'ai mes règles deux fois par mois