TÉMOIGNAGE. "Les médecins m’ont dit de ramener ma fille constipée chez moi, elle est morte quelques heures plus tard"

Les parents d'Annabel Greenhalgh sont inconsolables. Ils ont perdu leur petite fille de seulement 11 ans à cause d'une erreur de diagnostic. Au mois d'octobre 2022, la jeune écolière s'est plainte de douleurs insoutenables au ventre. Inquiets pour elle, son père et sa mère l'ont rapidement conduite chez leur médecin de famille. Après avoir ausculté Annabel Greenhalgh, le docteur les a rassurés. Selon lui, la petite fille de 11 ans ne souffrait que d'un épisode de constipation. Entre 2017 et 2021, Annabel Greenhalgh a connu plusieurs épisodes de douleurs abdominales sévères et a dû être hospitalisée à plusieurs reprises. Ses parents ont donc fait confiance au médecin et ont demandé à leur fillette de se reposer. Mais leur vie à basculer le 13 octobre 2022. Ce jour-là en allant la réveiller, son père l'a retrouvée inconsciente dans sa chambre de leur maison de Warwick. Tout de suite, il a appelé les secours sans savoir qu'il était déjà trop tard.

Annabel Greenhalgh a été déclarée morte chez elle

Malgré les tentatives de réanimation, Annabel Greenhalgh a été déclarée morte sur les lieux par les secours. Dévastés, ces parents ont demandé l'ouverture d'une enquête pour faire la lumière sur ce drame. L'audience débutera le 14 juin au tribunal de Coventry, une ville située non loin de Birmingham. Mais ils le savent : rien ne pourra atténuer la douleur qu'ils ressentent. "Annabel était une enfant incroyable et aimée de tous ceux qui (...)

Lire la suite sur Closer

Prince Harry : cette chose qu’il a toujours détestée chez son père Charles III dans le conflit qui l’oppose à William
TÉMOIGNAGE. “Mon mari en phase terminale a une liaison avec sa belle-soeur”
Prince Harry relégué au second plan ? Ce voyage où sa femme Meghan l'a totalement éclipsé
“J’aurais dû mourir mille fois” : Véronique Sanson au bord des larmes face à Anne-Elisabeth Lemoine
"Madame…" : Jean-Luc Mélenchon perd son sang-froid face à Anne-Sophie Lapix sur un sujet brûlant