Témoignage : les jeunes en première ligne face à la crise du Covid-19

En janvier dernier, Heïdi Soupault, étudiante, avait envoyé une lettre au président de la République pour lui faire part de la souffrance et du mal-être des étudiants face aux conséquences du Covid-19. La jeune femme constate que malgré le retour, une fois par semaine, en présentiel, "le décrochage scolaire est une grosse réalité en ce moment". "Ce n'est pas une année zéro" "Nous dire qu'il faut s'accrocher aux études, c'est sûr qu'il faut vraiment essayer, mais je pense que parfois, il faut penser à soi, quitte à perdre une année d'étude pour se recentrer", explique l'étudiante. Lorsqu'elle fait le bilan de cette année particulière, Heïdi Soupault confie : "Ce n'est pas une année zéro, on apprend toujours des choses mais ce n'est pas l'année qu'on avait espéré". Désormais, la jeune femme espère, "un été à peu près normal".