TÉMOIGNAGE J'ai toujours considéré le sexe comme une corvée maintenant j'assume mon asexualité

Il y a deux ans, Amie Butler, 25 ans, avait trouvé « l’homme parfait ». Pourtant, si la jeune femme développe pour lui des sentiments amoureux, le désir charnel, lui, ne se fait pas ressentir.

A partir de ce moment, Amie commence à s’identifier comme « asexuée ». Mais ce choix et cette volonté de s’éloigner du sexe n’est pas forcément bien perçu et la jeune femme se voit régulièrement confrontée à une pluie de critiques lorsqu’elle affirme son positionnement.

Une absence de désir

« Je sortais avec ce type et j'ai réalisé que je ne voulais pas coucher avec lui, même s'il était tout ce que je cherchais sur papier » se souvenait-elle dans les colonnes du journal New-York Post. « Cela m’a fait m’interroger sur le fait de savoir si j’avais déjà eu envie de coucher avec quelqu’un est la réponse était « pas vraiment » » poursuivait Amie. Avec franchise, elle n’hésitait pas à ajouter « J’ai toujours trouvé que c’était un peu une corvée ou quelque chose que je devais faire parce que tout le monde le fait ». Après ce constat, Amie commence à chercher des informations sur l’asexualité sur Internet. Une première tentative qui la laisse dévastée constatant qu’elle semblait appartenir à cette catégorie.

Accepter son asexualité

« Je pensais juste que quelque chose n’allait pas chez moi » expliquait-elle, ajoutant « C’était une réalisation assez importante et percutante et cela m’a frappé. J’ai lutté mentalement (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Des habitants à bout ! Un petit village pittoresque plonge dans le chaos une fois la nuit tombée
Aveugle elle retrouve la vue et découvre le visage de celui qu'elle aime pour la première fois
Recluse dans son appartement, elle vivait depuis un an avec un cadavre dans le salon
Florence Cassez : qu'est devenu son ex-compagnon Israel Vallarta ?
“Parfois, vous ne savez pas ce que les gens vivent” : une présentatrice rayonnante se suicide subitement à 27 ans