Témoignage : "J'ai fait un syndrome du choc toxique menstruel"

·1 min de lecture

"Etudiante, j'étais en train de passer le concours de ma vie pour entrer dans une grande école quand j'ai failli mourir, à cause des tampons que j'ai portés trop longtemps. Cela ressemble à une fake news, mais, malheureusement, c'est vrai : j'ai fait un choc toxique, une infection généralisée aiguë due à la bactérie staphylocoque doré, dont l'une des souches libère une toxine très dangereuse, la TSST-1.

Concrètement, la bactérie se sert du sang absorbé par le tampon comme d'un milieu de culture, afin de proliférer. De fait, plus on le garde longtemps, plus la bactérie a potentiellement le temps de se multiplier. Si, malheureusement, comme cela m'est arrivé, la toxine passe dans le sang depuis le vagin, c'est tout le corps qui est infecté.

On ne porte jamais un tampon plus de 6h

Jamais je n'avais entendu parler du choc toxique ni qu'il fallait changer de tampon après 4 à 6 heures (ou de cup menstruelle, mais je n'en portais pas), afin de rester dans une zone de confort pour la santé. J'avais pour habitude de les remplacer lorsque c'était nécessaire, sans me soucier de comptabiliser les heures.

Ma priorité était de ne pas être gênée par mes règles pendant mes examens. Aussi, non seulement j'avais opté pour les tampons les plus absorbants possible, ceux dédiés aux flux très abondants, même si le mien était normal, pour ne pas avoir à en changer pendant les épreuves, mais, en plus, quand j'en ôtais un, j'en remettais un aussitôt. Là encore, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Certaines pilules sont-elles plus sûres face au risque de cancer du sein ?
Série médicale : Nina revient pour une ultime saison
Pourquoi le vaccin anti covid ne fonctionne pas sur certains patients atteints de sclérose en plaques ?
Se lever tôt permet de lutter contre la dépression
DIRECT Covid-19 en France ce 1er juin : chiffres, annonces

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles