TÉMOIGNAGE. "J’élève ma fille de 3 ans comme une sorcière"

Bel, une mère vivant en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, a décidé d’élever sa fille de trois ans, Aura, dans un environnement peu ordinaire. Depuis son propre éveil spirituel en 2016, elle s'efforce de transmettre ses valeurs et pratiques à son enfant. Pour Bel, être sorcière n’a rien à voir avec les stéréotypes des contes de fées ; c’est avant tout une connexion profonde avec la nature et les éléments, explique The Mirror. Le parcours de Bel en tant que sorcière a débuté il y a quelques années, lorsqu'elle a ressenti un besoin pressant de se reconnecter à la terre et à ses cycles naturels. Aujourd'hui, elle pratique régulièrement des rituels et des activités spirituelles, qu’elle partage avec sa fille. Aura, bien que très jeune, est déjà immergée dans cet univers particulier. Les deux passent beaucoup de temps à l’extérieur, cueillant des fleurs, ramassant des coquillages, et créant des potions à partir de ce qu’elles trouvent dans la nature.

"Je crois que tous les enfants naissent intuitifs et sensibles aux énergies"

Selon Bel, élever une enfant en tant que sorcière, c’est avant tout lui apprendre à rester ouverte d’esprit et à écouter son intuition. "Je crois que tous les enfants naissent intuitifs et sensibles aux énergies," explique-t-elle. Pour elle, il est crucial de nourrir et d'encourager cette sensibilité plutôt que de la réprimer. Aura participe à des rituels simples, mais significatifs, comme nettoyer (...)

Lire la suite sur Closer

Giulia Sarkozy : pleine de malice, elle se présente en vidéo et du haut de ses 12 ans elle a l’air d’une vraie ado !
Un petit garçon se faufile dans la cuisine en pleine nuit pour un en-cas, ce qu'il y découvre le stupéfie
Impensable ! Une visiteuse du zoo de Thoiry attaquée par des loups, sa vie ne tient plus qu’à un fil
Quel est le meilleur partenaire pour une Capricorne en couple ?
TÉMOIGNAGE. "J'ai choisi un prénom traditionnel pour mon bébé, mes proches me le font déjà regretter"