TÉMOIGNAGE Gêné par nos 37 ans d'écart je disais à mes proches que mon copain était mon oncle

Janne Puhakka n’avait que 19 ans lorsqu’il a rencontré Rolf Nordmo, alors âgé de 56 ans. C’était en juin 2014. Janne était athlète professionnel, jouant pour la ligue de Hockey Junior du Québec.

A cette époque, le jeune homme n’a pas encore divulgué ni à sa famille, ni à ses amis et encore moins à ses coéquipiers, qu’il était gay. Aussi, pour préserver son intimité, il va rapidement user d’un mensonge étonnant.

Des sentiments naissants

« J’avais peur et je ne voulais pas que les gens connaissent ma sexualité » affirmait Janne au journal New-York Post. Désormais âgé de 27 ans, Janne est longuement revenu sur les débuts de sa relation avec Rolf, et les mensonges qu’il avait mis en place pour que la teneur de leurs liens demeure secrète. « J’avais peur de la façon dont je serais perçu dans ce monde sportif ultra-masculin » arguait-il. Après leur rencontre, Janne et Rolf décident de passer leur été ensemble, en Europe. Lors de ce voyage, le duo comprend rapidement leur profonde attirance l’un pour l’autre. « Je savais que j’avais des sentiments que je n’avais jamais ressentis auparavant » commentait Rolf, poursuivant « Mais je me disais constamment que ce n’était qu’une aventure estivale, que cela ne fonctionnerait pas à cause de notre écart d’âge », désormais âgé de 64 ans.

Un amour secret

« Je me battais tout le temps et j’essayais de combattre l’amour que j’avais pour lui, mais c’était impossible (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Retrouvée morte en 1985, "Baby Girl" a enfin un nom
Océane, une jeune femme de 21 ans, se suicide après avoir subi son troisième viol
Yvelines : un chauffeur de taxi prend un client a priori sans histoires, la course tourne au drame
Harcelée à cause d'Amazon une fillette baptisée Alexa change de prénom
Elle pénètre dans une église à la tombée de la nuit, les policiers appelés ne l'oublieront pas de sitôt