Le témoignage d'Enora Malagré sur ses crises d'endométriose pendant TPMP fait comprendre le quotidien des femmes qui en souffrent

Rédaction du HuffPost
Enora Malagré se confie sur ses crises d'endométriose survenues en plein direct de "TPMP". (Enora Malagré, mars 2018)

SANTÉ - Comme pour beaucoup de femmes, l'endométriose est un véritable fardeau pour Enora Malagré. Quelques mois après avoir annoncé vouloir se faire retirer l'utérus pour réduire les douleurs liées à la maladie, l'ex-chroniqueuse de "Touche Pas à Mon Poste" a témoigné de son expérience, ce mercredi 7 mars au micro d'Europe 1, à l'occasion de la diffusion prochaine d'un documentaire sur la maladie, ce samedi 10 mars, sur Teva.

La jeune femme de 37 ans d'abord tenu à définir la maladie. "Pour faire très simple, ça se passe dans l'utérus la plupart du temps mais pas que, explique cette dernière. Ce sont des espèces de nodules ou de kystes qui déclenchent des douleurs absolument insupportables."

Première cause d'infertilité en France, la maladie est très contraignante. "Ça m'est arrivé de faire des crises d'hystérie tant la douleur était ingérable ou de tomber dans les pommes", précise Enora Malagré. Cette dernière explique souffrir de son endométriose environ 20 jours par mois, "donc quasiment tous les jours, j'ai une mini-crise ou une grosse crise", précise-t-elle.

Endométriose : Enora Malagré (@EnoraMOfficiel) confesse avoir déjà souffert de crises en plein direct de "Touche pas à mon poste" #TPMP#VillageMediaspic.twitter.com/lh4c7rwsgP

— Village Médias (@VillageMedias) 7 mars 2018

La même chose lui est arrivée plus d'une centaine de fois en plein direct de "Touche Pas à Mon Poste". Un point sur lequel elle a souhaité revenir: "En crise, sans pouvoir rien dire, et surtout, je ne leur en veux pas du tout, en tentant de l'expliquer à mes camarades malheureusement souvent masculins qui ne comprennent pas, qui n'arrivent pas à comprendre et qui pensent que ce sont des douleurs de règles."

Cette maladie touche environ une femme sur dix en âge de procréer. Provoquée par des cellules très particulières de l'utérus qui s'en échappent, ces dernières entraînent également des saignements sur d'autres organes. De fait, même une ablation de l'utérus, ce qu'Enora...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post