TÉMOIGNAGE Je déteste le prénom de ma fille car j'étais sous anesthésie quand j'ai trouvé l'idée

·1 min de lecture

Sur le forum Mumsnet, une jeune maman désespérée raconte comment, à la naissance de sa fille, elle a choisi son prénom sous anesthésie et le regrette désormais amèrement.

Pour certains parents, le prénom de bébé est une évidence. Pour d’autres, c’est un petit peu plus compliqué. Sur le forum de discussion Mumsnet, une jeune maman a confié avoir choisi le prénom de sa fille pendant son accouchement alors qu’elle était encore sous anesthésie. Le problème, c’est qu’elle le déteste. "J’étais sous anesthésie pendant l’accouchement, et j’ai dit à mon mari que je voulais l’appeler Billie (ça faisait des mois que l’on essayait de se mettre d’accord sur un prénom), a-t-elle écrit aux autres parents du forum. Il a répondu qu’il pouvait vivre avec ça et a aussitôt appelé sa mère pour lui annoncer la nouvelle. Une heure plus tard, elle m’a envoyée un SMS pour me dire qu’elle adorait le prénom. Elle en avait les larmes aux yeux parce que c’était le surnom de son père."

"Lorsque je l’ai ramenée à la maison, mes deux aînés n’arrêtaient pas de dire son prénom et ça me faisait grimacer"

Aujourd’hui, toute la petite famille se réjouit du prénom choisi pour la fillette. Tous, sauf la jeune maman. "Quelques heures plus tard, j’ai réalisé que je détestais le prénom et je suis coincée avec, maintenant. Lorsque je l’ai ramenée à la maison, mes deux aînés n’arrêtaient pas de dire son prénom et ça me faisait (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

AFFAIRES OUBLIÉES. L'affaire Dian Fossey, cette scientifique renommée morte par amour pour les gorilles
Une maman meurt en pleine visioconférence alors que sa fille de 9 ans essaye de lui sauver la vie
Une jeune femme aux assises pour le viol et le meurtre de sa propre mère
Une mère kidnappe ses propres enfants pour une raison inouïe
Cédric Jubillar reste en prison, la justice inflexible

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles