TÉMOIGNAGE Le Covid m'a sauvé la vie

Cela fait maintenant deux ans et demi que le Covid-19 bouleverse nos vies. Une crise sanitaire sans précédent. On dénombre notamment plus de 600 millions de cas à travers le monde. À l'instar de Jan Dea qui a attrapé le virus fin 2020. "En novembre, j'arrivais à la fin de ma période d'isolation - mais je ne me sentais pas bien. Je regardais un film avec ma fille quand j'ai ressenti le besoin de me lever. J'avais froid et je tremblais mais ma fille Katie me disait que j'étais brûlante" a-t-elle ainsi raconté au Metro UK. Transportée en urgence à l'hôpital, la Britannique de 61 ans a fait une triste découverte sur son état de santé.

À l'époque, les docteurs étaient très inquiets pour Jan à cause de sa toux persistante. Elle a donc subi un scanner pour s'assurer qu'il n'y avait pas de caillots de sang dans ses poumons mais un autre diagnostic est tombé : "Le lendemain, un médecin m'a dit qu'ils avaient trouvé une masse dans mon sein droit. J'étais choquée. J'avais passé toutes les mammographies. Je m'y rendais tous les trois ans. Je pensais que j'allais bien." Après une biopsie effectuée en décembre, l'infirmière retraitée a appris qu'elle souffrait d'un cancer du sein. Un spécialiste lui a expliqué que le tissu de ses seins était trop dense pour détecter la maladie.

Le Covid lui sauve la vie

"Mon chirurgien, Mr. Mohamed Shaaban, m'a dit 'Le Covid vous a sauvé la vie'" a révélé Jan. Si l'Anglaise n'avait pas attrapé le virus et finit aux urgences, (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Un nouveau Covid ? Cette pneumonie inconnue et meurtrière qui inquiète
Xavier Dupont de Ligonnès : sa sœur entendue, avant sa mère ?
Disparition de Jade : après "un déferlement de haine incompréhensible", sa mère prend la parole
Sa fille assassinée, elle sort de sa retraite pour traquer le meurtrier pendant des années
Le Boucher de Delhi : ce mode opératoire glaçant utilisé par le tueur en série indien