TÉMOIGNAGE Mon compagnon exige que j'accouche sans anti-douleurs

Pendant l'accouchement, beaucoup de femmes optent pour l'anesthésie. Une méthode efficace qui permet de contrôler les douleurs. D'autres préfèrent sentir les contractions et mettre leur enfant au monde de manière naturelle. Quoi qu'il en soit, il s'agit d'un choix strictement personnel qui n'appartient qu'à la principale concernée. Et pourtant, certaines mamans sont parfois confrontées aux avis de leur entourage. À l'instar de Suzie (prénom d'emprunt) dont le compagnon exige qu'elle accouche sans anti-douleurs. La jeune femme a raconté son histoire sur Mumsnet, dans un post supprimé mais relayé par le Daily Mirror.

La situation a basculé lorsque Suzie, enceinte de 34 semaines, a évoqué son projet de naissance avec sa sage-femme et son partenaire. "Tout se passait bien jusqu'à ce que la sage-femme ne parle des différents médicaments pour apaiser la douleur. Elle nous a expliqué que certains d'entre eux (la péridurale et la péthidine) traversaient le placenta et pouvaient affecter le bébé, le rendant un peu somnolent" a-t-elle indiqué. Et d'ajouter : "Je pense que mon compagnon a paniqué et maintenant, il refuse que je choisisse ces options." Une demande difficile à accepter pour la future maman : "Mon seuil de tolérance à la douleur est bas."

Les internautes l'encouragent à prendre des anti-douleurs

Suzie a vivement déploré le fait que son compagnon la culpabilise à l'idée de subir une péridurale : "Je pense que si je veux des anti-douleurs, je (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Le cododo vire encore au drame, une maman en fuite
Jeffrey Dahmer : restes humains dans les placards, cannibalisme… Qui était le terrifiant tueur en série ?
Trois de leurs quatre enfants s'apprêtent à perdre la vue, ils prennent une décision bouleversante
Terrible ! Une femme succombe à une maladie rare, elle avait plus de chance d'être frappée par la foudre
En vacances paradisiaques, sa promenade en trottinette tourne à l'horreur lorsqu'il croise des chiens errants