TÉMOIGNAGE Atteinte d'algie vasculaire de la face je suis accro à mon antidouleur

·1 min de lecture

Diane souffre d'algie vasculaire de la face depuis ses 14 ans. C'est dans l'émission "Ça commence aujourd'hui" diffusée sur France 2 qu'elle est venue raconter sa touchante histoire.

Diane souffre d'algie vasculaire de la face autrement appelée "maladie du suicide". Depuis ses 14 ans, elle ressent des douleurs extrêmement violentes dans le visage mais apprend à vivre avec. "A partir de l'âge de 14 ans, j'ai commencé à avoir des douleurs types de décharges électriques. Après c'était de temps en temps donc j'ai pu vraiment avoir une adolescence normale. On allait chez le dentiste, médecin, etc. mais j'ai eu une belle adolescence" a-t-elle expliqué sur le plateau de l'émission "Ça commence aujourd'hui" (France 2). Selon la jeune femme, tout a basculé une nuit. "J'ai commencé à avoir des douleurs, types coup de poignard dans l’œil, un œdème... L'impression que j'allais mourir. Ce qui est le plus difficile c'est vraiment ne pas savoir ce qu'on a." a raconté Diane à l'animatrice Faustine Bollaert. C'est son compagnon Xavier qui a alerté les secours ce soir là.

Comme elle l'a confié, Diane ne peut mesurer la violence de ses douleurs lorsqu'elle a des crises."C'est une douleur vraiment insoutenable. C'était un enfer. Je me demandais comment j'allais survivre une nouvelle fois avec une nouvelle crise. Je suis allée voir mon médecin et c'est là où il m'a prescrit pour la première fois du Tramadol." a-t-elle expliqué. C'est là que l'addiction a débuté. (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Une future mariée meurt brutalement à 26 ans après avoir chuté d'un taureau mécanique
Elle donne la vie à des jumelles après 16 fausses couches
Drame sur les falaises d'Etretat pour une jeune femme de 24 ans
Il pense avoir une hernie les médecins lui trouvent une malformation très rare
TÉMOIGNAGE Je quitterai ma femme si elle prend du poids après sa grossesse

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles