TÉMOIGNAGE Allergique à la gravité je dois passer 23 heures par jour au lit

Lyndsi Johnson vit avec une maladie chronique. Cette Américaine de 28 ans, originaire du Maine aux États-Unis, est atteinte du syndrome de tachycardie orthostatique posturale (STOP). Autrement dit, la jeune femme ne peut pas rester debout plus de trois minutes sans s'évanouir. Et pour cause, son rythme cardiaque s'accélère au moindre changement de position. Une pathologie rare qu'elle décrit comme une "allergie à la gravité". Au quotidien, elle est obligée de passer 23 heures par jour au lit afin de diminuer au maximum les symptômes de son trouble, à savoir les vomissements, les maux de tête, les sueurs froides, les étourdissements ou encore la fatigue extrême.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lyndsi Johnson (@officiallyndsi)

Lyndsi voit sa vie basculer en octobre 2015. Elle souffre de douleurs abdominales et dorsales qui l'obligent à quitter son poste dans la marine, trois ans plus tard. À l'époque, la jeune femme est plongée dans une errance médicale. Les docteurs n'arrivent pas à mettre un nom sur ses maux et pensent qu'elles souffrent simplement d'anxiété. "Je m'évanouissais partout et jusqu'à 10 fois par jour - au supermarché ou à la salle de sport. Je vomissais tellement que mon cœur commençait à fatiguer donc j'étais souvent hospitalisée sous surveillance cardiaque. C'était vraiment effrayant" confie-t-elle au Daily Mirror. Il faudra attendre près de 7 ans avant qu'un cardiologue ne lui donne enfin le bon (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Elle se tatoue le nom de son copain à un endroit très particulier, il ne s'en remet pas
Saône-et-Loire : il tue un homme dans la rue et subit un sort fatal dans les minutes qui suivent
Elle meurt subitement le jour de ses 36 ans lors de vacances en famille après avoir caché le mal qui la rongeait
"Ils nous ont rendu notre fils en kit" : l'effroyable découverte des parents de Yanis, 4 ans, tué dans l'attentat de Nice
TÉMOIGNAGE Après 6 ans de relation j'ai découvert que je sortais avec mon frère biologique