Témoignage. “Mon échange Erasmus en Allemagne à l’heure du Covid-19”

·2 min de lecture

Asmaa Habibi, étudiante marocaine en marketing et rédactrice en herbe, relate son expérience Erasmus dans une Europe qui lui était jusque-là inconnue.

Par un printemps confiné, une annonce pour un échange académique circule. Je la vois arriver sur ma boîte courriel sans vraiment y prêter attention. Une relance, une journée avant la date butoir, me pousse à considérer un peu plus sérieusement cette échappatoire qui pourrait me sortir de mes déboires. Candidature déposée, entretien passé, je suis sélectionnée pour prendre part à cette épopée, en Allemagne qui plus est, moi qui n’ai jamais mis les pieds à l’étranger.

À lire aussi: Témoignage. “Grâce à Erasmus, mon petit monde s’est agrandi”

S’ensuivent alors des mois, des semaines, des heures passées à négocier des autorisations de déplacement afin de me rendre à l’ambassade de Rabat pour une demande de visa, à dûment remplir une foultitude de formulaires, à me demander si la situation sanitaire réduira à néant tout ce que j’ai construit dans mon imaginaire.

Avec mes huit compagnons marocains élus pour prendre part à ce périple, nous sommes suspendus au bon vouloir de la direction de la scolarité et aux décisions internationales. Confus par l’annonce de la fermeture des frontières à quelques jours de la date fatidique, nous décidons de faire bon usage d’un flou juridique quant aux modalités d’entrée : nous passerons par Paris. Alors, on se mord les lèvres avant de passer le test PCR, présentant quasiment tous les symptômes… du stress.

Parfum d’Europe et de nostalgie

28 février 2021. Réveil aux aurores. Mes parents me déposent à l’aéroport. En prenant maman dans mes bras, je ressens son souffle saccadé. Le cœur serré, je lève les yeux sur le visage décomposé de papa. En captant le regard innocent de ma petite sœur, un sentiment d’abandon gagne mon cœur. Je vais quitter le Maroc, Casablanca. Mon Maroc, mon Casablanca. Quel spectacle déchirant, me direz-vous ! À quelques

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles