Avec le télescope James Webb, la photo prise par Hubble passe en HD

Intégrer la vidéo Avec James Webb, cette photo du télescope Hubble passe en HD Lecture auto ON OFF

ESPACE - Plus de 6 mois après le lancement du télescope James Webb, la Nasa a dévoilé en grande pompe sa première image, ce lundi 11 juillet 2022. Un somptueux cliché montrant des galaxies formées peu après le Big Bang, il y a plus de 13 milliards d’années.

C’est “l’image infrarouge la plus profonde et la plus claire jamais prise de l’Univers lointain jusqu’ici”, a déclaré l’agence spatiale américaine. Et pour cause, lorsque l’on compare ce cliché à celui pris par Hubble, le prédécesseur de James Webb mis en service en 1990, la différence est sans appel, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en haut de l’article.

Par ailleurs, la performance de James Webb par rapport à Hubble ne s’arrête pas là puisqu’il ne lui a fallu que 12h30 pour réaliser l’image représentant l’amas de galaxies SMAC073 contre 2 semaines pour son prédécesseur.

Découvrir les confins de l’univers

Et si vous avez l’impression que cette photo dévoile les confins du monde qui nous entoure, elle ne représente en réalité qu’une toute petite portion de l’univers. Cette image n’est donc qu’un avant-goût de ce que James Webb pourra nous révéler. Quatre autres photos doivent être divulguées, ce mardi 12 juillet. Parmi elles, celles de la nébuleuse de la Carène ou encore le Quintette de Stephan, un groupement de galaxies.

Si l’une des missions principales du télescope est l’exploration des premiers âges de l’univers, la deuxième porte sur les exoplanètes, c’est-à-dire des planètes qui tournent autour d’autres étoiles que notre Soleil. Environ 5.000 ont été découvertes depuis 1995, mais elles restent très mystérieuses et la question principale qui taraude les scientifiques est la suivante: ces exoplanètes sont-elles habitables ?

Ce qui est certain c’est que la publication de ces premières images marque le début officiel du tout premier cycle d’observation scientifique du télescope. Plusieurs centaines de projets d’observation, proposés par des chercheurs du monde entier, ont déjà été retenus par un comité de spécialistes pour cette première année de fonctionnement.

À voir également sur Le HuffPost: James Webb, les 344 scénarios d’échecs d’une mission spatiale à 10 milliards de dollars

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

À LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles